depart-gr20-corse-rando

Je vous raconte ma rando sur le GR20 en Corse

Le GR20 est le sentier le plus difficile d’Europe ? Pas musclés comme eux?

Peut-être bien, mais alors quel plaisir d’avoir pu surmonter ce superbe site de randonnée. Je vous raconte mon bonheur d’avoir fait au moins une fois dans ma vie le GR20.

Le GR20 est un sentier de Grande Randonnée à la réputation inégalée. Réellement considéré comme le plus dur d’Europe, et peut être même bien du monde, il est aussi fantastique que difficile. Les paysages offerts sont grandioses et les amoureux de la nature en auront pour leur plaisir. En soi, le GR20 ce n’est jamais que 200 kilomètres à travers les massifs corses. De Calenzana, au nord de l’Île, jusqu’à Conca au sud, il faut bel et bien traverser toute l’île de Beauté. Il faut en général une quinzaine de jours pour réaliser le GR20, à raison d’une étape par jour.

Mon expérience sur le GR20

Avant d’affronter ce mythe de la randonnée, je me suis d’abord bien préparé en amont. En effet, je ne voulais pas me lancer à corps perdu et ne profiter aucunement des paysages car en perdition sur le plan physique. C’est pourquoi avant le GR20, j’ai réalisé des randonnées plus courtes. Je me suis conditionné de manière optimale. Et c’est donc lors du mois de septembre 2014 que je me suis lancé à l’assaut de ces montagnes corses. Accompagné de mon meilleur ami, je crois que nous avons partagé ici, notre plus belle expérience ensemble. Le départ est fait depuis Kalenzana. Déjà à Kalenzana, nous apprécions la beauté de la Corse que je découvre pour la première fois. Cela rajoute un peu de bonheur à mon périple sportif. En effet, outre la performance physique, tous les randonneurs du monde sont à la recherche de panoramas exceptionnels. Nous sommes des sportifs certes, mais avant tout des passionnés de nature. Le troisième jour est mon plus beau souvenir. C’est la plus belle étape de mon point de vue. J’ai pu faire une photo à côté d’une vache corse, qui elle aussi d’ailleurs contemplait le paysage. Les panoramas sont fabuleux. Des montagnes à perte de vue, quelques lacs, une impression de vide sensationnelle. En réalité, il est impossible de retranscrire par écrit les sensations ressenties, ce sont des choses qui se vivent comme on dit.

La deuxième semaine est plus dure

La première semaine se passe sans encombre sur le plan physique, mais il est vrai que les ultimes étapes sont plus compliquées pour moi par contre. Je ressens des douleurs dans les jambes et le besoin d’une vraie nuit de sommeil récupérateur. Ce qui n’est pas forcément le cas lors de la traversée du GR20. L’arrivée à Conca est, malgré mes douleurs, rapidement là. Trop rapidement même. Nous arrivons les yeux plein d’étoiles et déjà avec l’envie de recommencer dans quelques années. Personnellement, j’ai adoré cette expérience qui est la plus belle de ma vie jusqu’ici. La Corse est une île fantastique et un site naturel à préserver pour toujours, comme cette île.

sejour-gr20-rando-corse